Médias

Dix choses à savoir sur la Sud-Africaine Zozibini Tunzi, élue Miss Univers 2019

Zozibini Tunzi, Miss Univers 2019

Zozibini Tunzi, Miss Univers 2019 © AP/Sipa

À 26 ans, la Sud-Africaine a été sacrée Miss Univers 2019 lors de la cérémonie annuelle qui s’est tenue à Atlanta (États-Unis) le 8 décembre. Elle est la troisième Noire à remporter le titre.

Symbole

Une Miss Univers aux cheveux courts et crépus ! On n’avait jamais vu ça. D’autant que la peau d’ébène de la lauréate n’a visiblement souffert d’aucun produit éclaircissant. De quoi dynamiter les canons de beauté que l’Angolaise Leila Lopes (la dernière Africaine à avoir remporté le titre, en 2011) avait scrupuleusement respectés : cheveux longs et lisses, teint plus clair…

Leadership

Au cours de son dernier discours, avant le verdict, la gagnante a appelé à ce que l’on enseigne aux femmes la notion de leadership. « Je pense que nous, les femmes, sommes les êtres les plus puissants de la Terre, et qu’on devrait nous donner toutes nos chances. On devrait apprendre aux jeunes filles à prendre toute leur place dans la société. »

Black is beautiful

Lors de son couronnement, la jeune femme a prononcé un discours en forme d’ode à la beauté noire : « J’ai grandi dans un monde où les femmes comme moi, avec mon type de peau et de cheveux, n’ont jamais été considérées comme étant belles. Il est temps que cela change. »

Les quatre fantastiques

Alors qu’elle était élue Miss Univers, trois Noires ont remporté les trois autres concours de beauté les plus prestigieux des États-Unis : Nia Franklin est devenue Miss America, Cheslie Kryst a été sacrée Miss USA, et Kaliegh Garris a été couronnée Miss Teen USA. Une première !

Le Cap

Elle est née le 18 septembre 1993 à Tsolo, une ville de la province du Cap-Oriental, en Afrique du Sud. Elle a grandi dans le village de Sidwadweni avant que sa famille s’installe définitivement au Cap.

Ténacité

En 2015, elle remporte un concours de beauté local (Miss Mamelodi Sundowns). Deux ans plus tard, elle se présente à l’élection de Miss Afrique du Sud, et échoue. En 2019, elle retente sa chance, et est élue le 9 août. Prix : une voiture et 1 million de rands (environ 61 000 euros).

Luxe

Cette fois, outre sa couronne de Miss Univers, elle dispose d’un luxueux appartement de fonction à New York, où elle vivra afin de participer à une pléiade d’événements liés à son nouveau statut.

Elle recevra également un salaire annuel d’environ 100 000 dollars. Sans parler d’un accès illimité à des soins dentaires ou des occasions de travailler avec des photographes professionnels.

Famille

Sa mère est directrice d’une école située dans le village de Bolotwa. Son père est employé au ministère de l’Enseignement supérieur et de la Formation, à Pretoria. Elle a trois sœurs.

Études

En 2018, elle a obtenu un diplôme de relations publiques et de gestion de l’image ainsi qu’une licence de technologie à la Cape Peninsula University of Technology tout en menant en parallèle une carrière de mannequin.

Campus de l'université de technologie de Cape Peninsula

Campus de l'université de technologie de Cape Peninsula © MikeWJones

Féministe

Elle défend les droits des femmes et soutient notamment la campagne onusienne HeForShe, dont l’actrice anglaise Emma Watson est ambassadrice de bonne volonté.

À l’occasion de la Journée internationale des femmes le 8 mars dernier, sur son compte Twitter, elle a appelé « tous les hommes » à adresser des lettres aux femmes. Ces lettres ont été insérées dans les rubans de la robe aux couleurs de son pays qu’elle a portée lors du concours de Miss Univers.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte