Diplomatie

Francophonie : Louise Mushikiwabo fait le ménage à l’OIF

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
La Rwandaise Louise Mushikiwabo en Arménie, en octobre 2018.

La Rwandaise Louise Mushikiwabo en Arménie, en octobre 2018. © Sean Kilpatrick/AP/SIPA

Secrétaire générale de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) depuis janvier 2019, Louise Mushikiwabo achève d’installer ses équipes.

Le 22 novembre, Louise Mushikiwabo a mis fin aux fonctions des derniers directeurs qu’avait nommés sa prédécesseuse Michaëlle Jean : Nita Deerpalsing (Programmation et Développement stratégique), Youma Fall (Langue française) et Nicodème Adzra (Administration et Finances). Alioune Koné, le responsable des ressources humaines, et Narjess Saidane, la représentante auprès de l’ONU à New York, ont également été remerciés. Un intérim a été mis en place dès le 25 novembre.

Le 9 décembre, Georges Nakseu Nguefang, directeur des affaires politiques de Michaëlle Jean, a été nommé représentant permanent de l’OIF auprès des Nations unies, à Genève. Il succède à Henri Monceau, promu directeur de la Francophonie économique et numérique. Enfin, Éric Adja, le directeur du Bureau régional de l’Afrique de l’Ouest, lui aussi nommé par Jean, a été limogé le 11 décembre « à la suite d’une procédure disciplinaire ».

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte