Pétrole & Gaz

Pétrole : dans la tourmente, Tullow Oil aiguise les appétits

Vue de la barge de production pétrolière, de stockage et de déchargement (FPSO) Kwame Nkrumah, au large des côtes ghanéennes, en 2016.

Vue de la barge de production pétrolière, de stockage et de déchargement (FPSO) Kwame Nkrumah, au large des côtes ghanéennes, en 2016. © www.tullowoil.com/

La révision des prévisions de production de la compagnie a entraîné la démission de son patron et la chute de son cours boursier. Mais le portefeuille africain de Tullow Oil demeure attractif…

Lundi 9 décembre, le groupe britannique a chuté à la Bourse de Londres, avec un titre perdant près de 70 % de sa valeur, soit 1,8 milliard d’euros de capitalisation boursière.

Cette dégringolade – l’une des pires de la décennie pour une valeur de l’indice FTSE 250 – a été provoquée par la révision à la baisse de ses prévisions de production, réduites de près d’un tiers (voir graphique ci-dessous), et les démissions du DG Paul McDade et de son directeur de l’exploration, Angus McCoss, exigées par le conseil d’administration de Tullow Oil.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte