Dossier

Cet article est issu du dossier «Gabon : enfin la relance ?»

Voir tout le sommaire
Société

Gabon : le chantier de l’aménagement littoral de la Baie des rois à Libreville se concrétisera-t-il ?

La cathédrale Sainte-Marie, dans le quartier de Port-Môle

La cathédrale Sainte-Marie, dans le quartier de Port-Môle © David Stanley

Futur quartier d’affaires sur le littoral de Libreville la Baie des rois est l’un des rares chantiers d’infrastructures que l’État maintient dans ses priorités. Un projet qui fascine autant qu’il irrite.

C’est la dune de sable la plus célèbre de la capitale gabonaise. Le bâtiment de l’Agence nationale des grands travaux d’infrastructures (ANGTI), situé à quelques mètres de la Cour constitutionnelle, offre une vue panoramique sur le bord de mer et permet de contempler le chantier de la Baie des rois, un projet de quartier d’affaires de 40 hectares.

« C’est à nous de concrétiser les choses, de montrer que le projet a de l’avenir, reconnaît Serge Thierry Mickoto, président du Fonds gabonais d’investissements stratégiques (FGIS), chargé du projet. L’erreur qui a été faite au départ a été d’engager les travaux simultanément sur les 40 hectares. Désormais, nous nous sommes recentrés sur une parcelle, et les choses avancent », explique-t-il.

En longeant la route embouteillée du bord de mer et les palissades qui délimitent le chantier, on constate en effet qu’une partie du terrain en construction, divisé en cinq zones, est accessible. Là, sur la parcelle n°2, au nord du site qui fait face au centre hospitalier Jeanne-Ebori, l’entreprise française Colas (qui avait remporté l’appel d’offres lancé au printemps 2017) a achevé les travaux de viabilisation. Sur les autres zones, ils ont pour l’instant été suspendus.

Colas a pris la suite de la China Harbour Engineering Company, chargée des travaux de dragage, de remblais et de terrassement – d’un coût estimé à 58,8 milliards de francs CFA (89,5 millions d’euros) – menés entre 2013 et 2016, qui ont permis de faire passer la superficie de l’ancien Port-Môle de 4 à 40 hectares.

Modernisation de la capitale

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte