Diplomatie

COP25 : le Gabon va prendre la tête des négociateurs africains

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Mis à jour le 12 décembre 2019 à 18h09
Lors de la conférence sur le climat, à la COP25 de Madrid.

Lors de la conférence sur le climat, à la COP25 de Madrid. © Manu Fernandez/AP/SIPA

Le 1er janvier, le Gabon accédera à la présidence du Groupe des négociateurs africains sur le climat. Cette décision sera officialisée à Madrid le 13 décembre, en clôture de la COP25.

Selon le principe de rotation, un représentant de l’Afrique centrale devait succéder à l’Égypte pour un mandat de deux ans.

C’est Tanguy Guillaume Gahouma-Bekale, conseiller spécial d’Ali Bongo Ondimba et secrétaire permanent du Conseil national climat gabonais, qui prendra la suite de l’Égyptien Mohamed Nasr.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3095_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte