Sécurité

Maroc : quand Mike Pompeo rencontre Abdellatif Hammouchi

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo (à droite) rendant visite au directeur de la DGSN et de la DGST marocaines Abdellatif Hammouchi, jeudi 5 décembre 2019 à Témara.

Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo (à droite) rendant visite au directeur de la DGSN et de la DGST marocaines Abdellatif Hammouchi, jeudi 5 décembre 2019 à Témara. © DR

En visite officielle au Maroc, Mike Pompeo, le secrétaire d’État américain, s’est rendu le 5 décembre au siège de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), à Témara, où l’a reçu Abdellatif Hammouchi, son directeur.

Une démarche peu banale pour un chef de la diplomatie, d’autant que, selon nos informations, cet entretien a duré plus d’une heure, contre vingt minutes seulement pour celui qu’il a eu, le même jour, avec Saadeddine El Othmani, le chef du gouvernement.

Pompeo, qui connaît Hammouchi pour avoir dirigé la CIA, s’est dit « impressionné » par l’efficacité des Marocains en matière de lutte antiterroriste et par la qualité de leur coopération sécuritaire.

Sur tous les fronts

Au cours des jours précédents, Hammouchi, qui est également le patron de la Sûreté nationale (DGSN), avait reçu en audience Saad Ben Jassem el-Khelifi, directeur de la sécurité du Qatar, et Talal Hamed Balhoul, son alter ego aux Émirats arabes unis – deux rencontres qui n’ont pas été rendues publiques.

En collaboration avec la police espagnole, il a en outre supervisé le démantèlement, le 4 décembre, d’une énième cellule jihadiste sévissant entre Nador et Madrid.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte