Politique

Tunisie : Machrou Tounes à la manœuvre pour peser à l’Assemblée

Rached Ghannouchi lors de la séance d'ouverture du nouveau parlement, le 13 novembre 2019 à Tunis.

Rached Ghannouchi lors de la séance d'ouverture du nouveau parlement, le 13 novembre 2019 à Tunis. © Hassene Dridi/AP/SIPA

En l’absence de majorité absolue pour le parti islamiste Ennahdha, arrivé en tête lors des élections législatives d’octobre dernier, les tractations vont bon train pour essayer de peser dans les futurs équilibres de l’Assemblée.

À l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), les négociations se poursuivent afin de donner à Ennahdha une majorité confortable.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte