Diplomatie

COP25 : Denis Sassou Nguesso, écologiste en chef

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Mis à jour le 09 décembre 2019 à 15h25
Denis Sassou Nguesso, en 2015 à Brazzaville (Archives).

Denis Sassou Nguesso, en 2015 à Brazzaville (Archives). © Jacques Torregano/Divergence

Le président congolais est le seul du continent à avoir fait le déplacement à Madrid pour la COP25.

Seul président africain présent à la COP25 à Madrid, où il a séjourné à l’hôtel Villa Magna du 1er au 4 décembre avant de faire une courte visite privée à Paris, le Congolais Denis Sassou Nguesso (DSN), qui s’est notamment entretenu avec Pedro Sánchez, le Premier ministre espagnol, est apparu comme le porte-parole de facto de l’Afrique centrale à ce sommet.

Lors du side event qu’il présidait, DSN a eu la satisfaction d’entendre l’un des responsables du Fonds vert pour le climat annoncer que 2 milliards de dollars sur les 10 mobilisés dans le cadre de la reconstitution des ressources de cet organisme onusien pourraient contribuer au financement des 190 projets répartis entre les seize pays membres du Fonds bleu pour le bassin du Congo, dont il est l’initiateur.

Lors de son séjour, DSN a par ailleurs été reçu au siège de l’Organisation mondiale du tourisme par le Géorgien Zurab Pololikashvili, son secrétaire général, ainsi que par Florentino Pérez, le président du Real Madrid (club dont il est fan depuis des décennies), au stade Santiago-Bernabéu.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte