Politique

Mauritanie : opération réconciliation entre Ghazouani et Aziz

Les présidents Aziz (à droite) et Ghazouani, lors de l'investiture de ce dernier à Nouakchott, jeudi 1er août 2019 (image d'illustration).

Les présidents Aziz (à droite) et Ghazouani, lors de l'investiture de ce dernier à Nouakchott, jeudi 1er août 2019 (image d'illustration). © Présidence sénégalaise

Afin d’aplanir ses différends avec son prédécesseur, le président Mohamed Ould Ghazouani a demandé à plusieurs personnalités de jouer les médiateurs. Les deux hommes se livrent toujours à une lutte d’influence au sein de l’UPR, le parti au pouvoir.

Le 4 décembre, à Nouakchott, Boydiel Ould Houmeid a dîné chez Mohamed Ould Abdelaziz. Selon nos informations, Mohamed Ould Ghazouani, le chef de l’État, a mandaté l’ancien opposant (et ex-premier vice-­président de l’Assemblée nationale) pour trouver une solution à la querelle qui l’oppose à son prédécesseur. Les deux « frères » souhaitent être chacun le leader de l’UPR, le parti au pouvoir.

En signe d’apaisement, Ould Ghazouani a chargé Mohamed Ould Abdel Vetah, ministre du Pétrole et proche d’« Aziz », d’organiser le prochain congrès de cette formation, dont la date a été avancée au 29 décembre.

Les trois précédentes médiations ont toutes échoué. Elles étaient respectivement dirigées par Mohamed Khouna Ould Haidalla, l’ex-chef de l’État, Moulaye Ould Boukhreiss, l’ex-chef d’état-major des armées de Maaouiya Ould Taya, et Cheikh Ould Baya, le président de l’Assemblée nationale.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte