Politique

Iran : le soutien inattendu de Mahmoud Ahmadinejad aux manifestants

Mahmoud Ahmadinejad en 2010, lorsqu'il était président de l'Iran.

Mahmoud Ahmadinejad en 2010, lorsqu'il était président de l'Iran. © CHRIS HELGREN/POOL/MAXPPP/SIPA

L’ex-président iranien Mahmoud Ahmadinejad a pris position en faveur du mouvement de contestation – violemment réprimé – qui secoue depuis plusieurs semaines son pays, dénonçant une « pauvreté et une corruption décuplées » sous le mandat de son successeur, Hassan Rohani.

Quelle mouche a donc piqué Mahmoud Ahmadinejad, l’ancien président iranien (2005-2013) ? Alors que son pays connaît des mouvements de protestation sporadiques depuis 2017, la hausse brutale du prix du carburant, survenue il y a quelques mois, a ravivé la contestation. Sa répression brutale a fait plus de 200 morts, selon Amnesty international.

« Le pays vous appartient-il ? »

Dans une vidéo diffusée à la fin de novembre sur les réseaux sociaux, l’ex-dirigeant conservateur apporte un soutien inattendu aux manifestants. « D’un côté, le peuple doit supporter la pauvreté et la corruption qui a été décuplée sous votre mandat, M. Rohani », lance-t-il à son successeur. « De l’autre, ils doivent endurer l’humiliation et les pressions [que leur infligent] nos ennemis », ajoute-t-il, faisant allusion aux sanctions internationales qui frappent l’économie iranienne.

« Le pays vous appartient-il ? », conclut-il à l’adresse des détenteurs du pouvoir, en se gardant toutefois de citer Ali Khamenei, le « guide suprême ». Ahmadinejad avait pourtant été lui-même confronté à une vague de protestations, en 2009, au lendemain de sa réélection contestée. Plus de 150 personnes avaient été tuées au cours de cette révolte.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte