Politique

Présidentielle en Guinée-Bissau : Umaro Sissoco Embaló tente de rattraper son retard sur Domingos Simões Pereira

Domingos S. Pereira et Umaro S.  Embalo sont actuellement en train d'essayer de rallier le maximum de perdants du premier tour à leurs causes.

Domingos S. Pereira et Umaro S. Embalo sont actuellement en train d'essayer de rallier le maximum de perdants du premier tour à leurs causes. © JA

À moins de trois semaines du second tour de l’élection présidentielle bissau-guinéenne, prévu le 29 décembre, les deux candidats qualifiés mobilisent leurs troupes.

Domingos Simões Pereira, dit DSP, conservera-t-il son avantage ? Arrivé en tête au premier tour de l’élection présidentielle bissau-guinéenne du 24 novembre avec 40,13 % des voix, le leader du Parti africain pour l’indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC) dispose a priori d’une confortable avance. Umaro Sissoco Embaló, qu’il affrontera lors du second tour prévu le 29 décembre, a, lui, recueilli 27,65 % des suffrages. « La différence est de taille. Aucun doute, nous allons gagner cette élection », veut croire António Óscar Barbosa, le porte-­parole de DSP.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte