Diplomatie

Nasser Kamel (Union pour la Méditerranée) : « Les conflits restent à la porte de l’UpM »

Pour le diplomate égyptien, le pic 
de la crise migratoire est derrière nous.

Pour le diplomate égyptien, le pic de la crise migratoire est derrière nous. © UPM

Plus d’une décennie après son lancement, l’organisation régionale est toujours méconnue du grand public. Arrivé à sa tête, il y a plus d’un an, son dirigeant entend lui donner une nouvelle impulsion.

Le sentier sur lequel évolue le secrétaire général de l’UpM est étroit. Lui qui doit fédérer autour d’un agenda commun 43 États européens, arabes et africains – dont certains n’entretiennent pas même de relations diplomatiques – sait qu’il marche sur des œufs et que sa parole doit être soigneusement pesée.

L’Égyptien, diplomate de carrière, présente le CV idoine pour une telle tâche. Son objectif depuis qu’il a été nommé : relancer une institution qui a eu à composer avec toutes les crises et les blocages politiques de la région.

Jeune Afrique : Vous êtes secrétaire général depuis plus d’un an. La crise du multilatéralisme affecte-t-elle aussi l’institution ?

Nasser Kamel : Je ne suis pas sûr d’être d’accord à l’échelle régionale, mais je comprends votre propos à l’échelle globale. Au niveau de l’UpM, les différends, les conflits et les désaccords politiques restent à la porte lorsque nous discutons de vrais sujets de développement durable et humain. C’est même une surprise pour moi. Quelques questions suscitent des tensions qui ont des retombées sur la possibilité de parvenir à des accords. Mais c’est assez rare. Les pays voient que notre cadre de travail est utile. Si on essayait de lancer l’UpM aujourd’hui, on ne pourrait pas y arriver à cause de blocages politiques.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte