Cinéma

« It Must Be Heaven » : Elia Suleiman, le Tati palestinien

Un film burlesque, décalé et poétique.

Un film burlesque, décalé et poétique. © Le Pacte

Avec « It Must Be Heaven », délicatement absurde, le réalisateur Elia Suleiman montre qu’il est possible de traiter des sujets les plus graves avec humour et légèreté.

« C’est un réalisateur palestinien, mais ses films sont drôles » : voici ce que déclare, dans un bureau new-yorkais, un homme (Gael García Bernal, jouant son propre rôle) pour présenter à une productrice le cinéaste qui l’accompagne, un certain E.S., à la recherche d’un financement pour son prochain film.

Comme s’il était à coup sûr impossible d’être à la fois palestinien, donc condamné à souffrir du terrible sort réservé à sa terre natale, et drôle. Eh bien, Elia Suleiman, puisqu’il s’agit bien sûr de lui, démontre une nouvelle fois, avec It Must Be Heaven, que c’est tout à fait possible. Et que c’est même l’essence de son cinéma : apparaître à l’écran à la fois on ne peut plus palestinien et on ne peut plus drôle.

Burlesque

On attendait depuis dix ans un nouveau long-métrage du plus connu et du plus talentueux des cinéastes palestiniens et on n’est pas déçu. Le scénario du film

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte