Économie

BAD : la garde rapprochée du président Akinwumi Adesina, candidat à sa propre succession

Akinwumi Ayodeji Adesina (Nigeria), ancien ministre de l'Agriculture et du développement, président de la Banque africaine de Développement depuis le 28 mai 2015.

Akinwumi Ayodeji Adesina (Nigeria), ancien ministre de l'Agriculture et du développement, président de la Banque africaine de Développement depuis le 28 mai 2015. © Vincent Fournier/JA

Épaulé par son équipe, le président de la BAD, élu en 2015, s’apprête à briguer un second mandat. Le Nigérian, 59 ans, fait déjà du lobbying auprès des chefs d’État du continent. Le 5 septembre, en Conseil des ministres, Alassane Ouattara a annoncé à son gouvernement que la Côte d’Ivoire, où siège la BAD, le soutiendrait.

• Vincent Nmehielle

Vincent Nmehielle.

Vincent Nmehielle. © Facebook.

Son secrétaire général et son bras droit. En poste depuis 2016, ce Sud-Africain l’assiste dans la gestion quotidienne de la Banque. Tous deux forment un véritable tandem. A exercé comme avocat à la Cour suprême du Nigeria.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte