Elections

Présidentielle en Algérie : les conditions des candidats pour un débat télévisé inédit

Les cinq candidats à l'élection présidentielle algérienne (de gauche à droite, Azzedine Mihoubi, Abdelmadjid Tebboune, Abdelkader Bengrina, Ali Benflis et Abdelaziz Belaïd), en octobre 2019 à Alger.

Les cinq candidats à l'élection présidentielle algérienne (de gauche à droite, Azzedine Mihoubi, Abdelmadjid Tebboune, Abdelkader Bengrina, Ali Benflis et Abdelaziz Belaïd), en octobre 2019 à Alger. © Fateh Guidoum/AP/SIPA

Si certains candidats à l’élection présidentielle du 12 décembre ont donné leur accord sans réserve pour participer à un débat télévisé, d’autres ont posé leurs conditions.

Trois des candidats à la présidentielle du 12 décembre ont donné leur accord « sans condition » pour débattre, vendredi 6 décembre, à la télévision : Ali Benflis, Abdelaziz Belaïd et Azzedine Mihoubi. Abdelkader Bengrina et Abdelmadjid Tebboune veulent, eux, consulter leurs équipes respectives avant de donner leur réponse définitive.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte