Politique

Mauritanie : Ghazouani-Aziz, chronique d’une querelle

L'actuel président mauritanien Mohamed Ould Ghazouani (à gauche) et son prédécesseur Mohamed Ould Abdelaziz.

L'actuel président mauritanien Mohamed Ould Ghazouani (à gauche) et son prédécesseur Mohamed Ould Abdelaziz. © DR

Le 28 novembre, Mohamed Ould Ghazouani comptait encore s’entretenir avec Mohamed Ould Abdelaziz le jour même, en marge de la fête de l’Indépendance, à Akjoujt. Mais l’ancien président a boycotté l’événement.

Depuis quelques semaines, les deux « frères » se livrent en effet à une lutte d’influence au sein de l’UPR (parti au pouvoir). Selon nos sources, ils ne s’étaient pas adressé la parole depuis le 22 novembre.

Ce jour-là, à Nouakchott, après la grande prière du vendredi, « Ghazouani » s’était rendu au domicile de « Aziz ». Lors de ce long tête-à-tête (trois heures), le nouveau président avait réaffirmé à son ami sa volonté d’être le « référent » de l’UPR en tant que chef de l’État et, donc, de la majorité.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte