Voyage

Gastronomie : Mlle à Marrakech invite à découvrir les produits du terroir marocain à Paris

Réservé aux abonnés | | Par
Ici, les cactus ne piquent pas !

Ici, les cactus ne piquent pas ! © DR

C’est dans le 17e arrondissement de Paris que l’on trouve ce concept store qui fait la part belle aux produits artisanaux marocains.

Saviez-vous que les touristes franciliens étaient bien plus nombreux à se rendre à Marrakech que les Marocains eux-mêmes ? C’est à la suite de ce constat que Mouna Berrada Seux et son associé, Ghislain Seux, ont choisi d’ouvrir, rue de la Terrasse, à Paris, leur concept store all-in-one Mlle à Marrakech. Établi sur deux niveaux, l’endroit, inauguré le 21 septembre, détonne parmi les nombreux commerces artisanaux français qui l’entourent. Dès l’entrée, place à l’épicerie fine et à la pâtisserie.

Le blanc immaculé des murs contraste avec la gamme de produits colorés qui remplissent les étagères, affichant des prix compris entre 10 et 30 euros : confitures de framboises ou de figues à la fleur d’oranger, épices pour tajines, boutons de rose ou citrons confits signés Dima Terroir – dont les produits sont concoctés sous la supervision de la chef Meryem Cherkaoui – , salades artisanales, amlou au chocolat ou à la cacahuète, eau florale, vinaigre de figue de barbarie, thés ou huiles de différentes régions.

Nous tenions à être dans une rue de bouche, car nous proposons des produits du terroir marocain

Sans parler des vins : ceux de la famille Zniber, dont le domaine est situé dans le Moyen Atlas, notamment le château Roslane, premier vin marocain labélisé AOC en France ; ceux de Meknès, ou encore ceux de la marque Médaillon. On trouve aussi de la vaisselle artisanale, et, bien entendu des pâtisseries, dont de savoureuses cornes de gazelle. « Nous sommes ici dans la boutique d’un ancien chocolatier. Nous tenions à être dans une “rue de bouche”, car nous proposons des produits du terroir marocain. »

Bleu Majorelle

Situé à deux pas de la rue de Lévis, le concept store a déjà écoulé plus de 300 kg de pâtisseries. Au sous-sol, on trouve une surface de stockage qui fait office de hub logistique pour les achats en ligne pour les particuliers ou les entreprises. Côté traiteur, pour environ 13,90 euros, vous pouvez repartir avec un « couscous bowl » et deux pâtisseries.

Mais passé l’alimentaire, les couleurs reprennent leurs droits, notamment le bleu du fameux jardin Majorelle. C’est que nous sommes dans la partie boutique. Sur fond de musique traditionnelle, nous voici dans un havre de sérénité où la déco côtoie les produits cosmétiques, les parfums d’intérieur et les bougies parfumées. Le tout pour des prix oscillant entre 16 et 80 euros.

« Nous avons commencé avec 25 marques marocaines qui cherchent à pénétrer le marché français. Elles se signalent par leur originalité et leur packaging. » Cactus géants en osier, tapis en raphia, tapis Beni Ouarain (de 80 à 450 euros selon la taille). Des œuvres d’artistes marocains tapissent les murs (de 100 à 180 euros).

« Nous avons des clients amoureux de Marrakech ou qui viennent simplement découvrir. Comme nous proposons des dégustations de thé, les gens peuvent aussi passer pour se poser un moment. Ici, on vient pour chiner et partager l’art de vivre marocain. » Bientôt de nouvelles marques feront leur arrivée au sein de ce « mini-­Colette marocain ».

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3092_600x855 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte