Politique

Présidentielle en Côte d’Ivoire : que va changer la réforme constitutionnelle ?

Ivory Coast President Alassane Ouattara (R) and new Prime Minister Amadou Gon Coulibaly pose for pictures in the Presidential Palace in Abidjan, Ivory Coast January 10, 2017. REUTERS/Thierry Gouegnon - RC1E545BBB20

Ivory Coast President Alassane Ouattara (R) and new Prime Minister Amadou Gon Coulibaly pose for pictures in the Presidential Palace in Abidjan, Ivory Coast January 10, 2017. REUTERS/Thierry Gouegnon - RC1E545BBB20 © REUTERS

Lors du Conseil des ministres du 6 novembre, Alassane Ouattara (ADO) a informé les membres du gouvernement qu’il mènerait la réforme constitutionnelle jusqu’à son terme. Plusieurs pistes sont évoquées, dont certaines pèseraient profondément sur le déroulement de la présidentielle à venir.

La réintroduction d’une limite d’âge de 75 ans pour pouvoir briguer la présidence est de plus en plus évoquée. Henri Konan Bédié, Laurent Gbagbo et le chef de l’État lui-même seraient ainsi empêchés de se présenter en 2020.

Vers la suppression du « ticket »

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte