Diplomatie

Cameroun : couacs en série lors de la visite de Paul Biya à Paris

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Le président français Emmanuel Macron et son homologue camerounais Paul Biya lors d'un dîner avant le Forum de Paris sur la Paix, en novembre 2019.

Le président français Emmanuel Macron et son homologue camerounais Paul Biya lors d'un dîner avant le Forum de Paris sur la Paix, en novembre 2019. © Présidence camerounaise

La visite du président camerounais à Paris, à l’occasion du Forum sur la paix, a été semée d’embûches.

Le 10 novembre, peu après l’atterrissage de Paul Biya au Bourget (près de Paris), ses partisans ont été tenus éloignés par les services présidentiels camerounais, pour des raisons de sécurité.

Puis son véhicule a été temporairement bloqué à l’étape du déminage, l’ambassade ayant « oublié » de communiquer son numéro d’immatriculation.

Les mêmes diplomates ont indiqué à la police française que Biya résiderait à l’hôtel Crillon, alors qu’il avait choisi le Meurice. Appelés en renfort afin d’aider les gardes du corps camerounais attaqués par des activistes anti-Biya, les CRS français se sont donc dirigés vers le Crillon…

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte