Diplomatie

Centrafrique : la ministre de la Défense Marie-Noëlle Koyara démine le terrain

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
La ministre centrafricaine de la Défense, Marie-Noëlle Koyara.

La ministre centrafricaine de la Défense, Marie-Noëlle Koyara. © Alexey Ereshko / Ministère de la Défense

En vue de pacifier les frontières nord de son pays, Marie-Noëlle Koyara, la ministre centrafricaine de la Défense, s’efforce de relancer la tripartite Tchad-Soudan-Centrafrique.

En octobre, la ministre centrafricaine de la Défense Marie-Noëlle Koyara elle s’est rendue à Khartoum pour y rencontrer les autorités soudanaises.

Création d’une autre tripartite

À leur invitation, elle a noué sur place des discussions avec Noureddine Adam, chef du FRPC (un groupe armé centrafricain), qui l’a assuré de sa volonté de désarmer ses troupes. Des rencontres avec d’autres chefs rebelles, Ali Darassa et Sidiki Abass, sont prévues. Koyara s’active aussi sur le front sud : elle souhaite créer une autre tripartite, avec le Soudan du Sud et la République démocratique du Congo (RDC).

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte