Diplomatie

Le lobbying de Guelleh en faveur de la candidature de Djibouti au Conseil de sécurité

Ismaïl Omar Guelleh au palais présidentiel de Haramous, le 14 mars 2017.

Ismaïl Omar Guelleh au palais présidentiel de Haramous, le 14 mars 2017. © Vincent Fournier/JA

Ismaïl Omar Guelleh a profité de sa présence au Forum de Paris pour la paix et la sécurité pour défendre la candidature de Djibouti au poste de membre non permanent du Conseil de sécurité de l’ONU pour la période 2021-2022.

Le président conteste la validation par l’Union africaine de la candidature du Kenya, avec qui il entretient des relations tendues depuis deux ans.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte