Mines

Cuivre : en RDC, le pari chinois de Robert Friedland

Robert Friedland, fondateur et directeur exécutif de Ivanhoe.

Robert Friedland, fondateur et directeur exécutif de Ivanhoe. © Bloomberg via Getty Images

Après avoir découvert deux des plus grandes mines du monde, le propriétaire d’Ivanhoe affirme avoir trouvé un gisement de toute première importance en RD Congo. Pour le développer, il s’est tourné vers des partenaires chinois, qui ont injecté un milliard de dollars.

Lorsque Félix Tshisekedi, le nouveau président congolais, se rend à Washington en avril 2019, le minier milliardaire Robert Friedland l’attend dans une chambre de l’hôtel Willard Intercontinental pour l’accueillir. L’homme d’affaires est accompagné de l’ambassadeur des États-Unis en RD Congo et de Sun Yufeng, président de la société d’État chinoise Citic Metal, premier investisseur dans sa société, Ivanhoe Mines.

Les deux partenaires cherchent un soutien officiel pour leur nouveau projet d’exploitation de cuivre en RD Congo, qui renforcera l’influence de la Chine dans ce pays très riche en ressources naturelles – une tendance qui n’aura pas échappé aux responsables américains, qui au même moment participent dans la capitale à des négociations commerciales tendues avec leurs homologues chinois.

Lors de l’entretien, Sun Yufeng vante la capacité de Citic Metal à construire d’importantes infrastructures, y compris des routes, des chemins de fer, des ports et des ponts – ce que peu de sociétés minières occidentales peuvent faire. La rencontre est fructueuse. Depuis, Citic Metal a investi 612 millions de dollars canadiens (plus de 400 millions d’euros) supplémentaires dans Ivanhoe, dont le siège est installé à Vancouver.

En sept ans, Pékin a investi 8 milliards de dollars dans le secteur

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte