Politique

Mauritanie : Mohamed Ould Ghazouani, l’équilibriste

Issouf Sanogo / AFP

Issouf Sanogo / AFP © Le président mauritanien arrive à Ouagadougou le 13 septembre 2019.

Si le nouveau président s’inscrit dans la droite ligne de son prédécesseur et ami Mohamed Ould Abdelaziz, les signes d’un changement de paradigme à la tête de l’État se multiplient. Une transition qui ne dit pas son nom ?

Ce 10 septembre n’est pas un jour tout à fait ordinaire pour Ahmed Ould Daddah. Hier marginalisé, empêché de concourir à la présidentielle en raison de ses 77 ans, jugé dépassé par certains, l’opposant historique a cette fois droit à tous les égards. Le chef de l’État, qui l’a lui-même convié, vient l’accueillir en personne à son arrivée au Palais, le conduit jusqu’à son bureau et l’écoute longuement dans l’intimité du petit salon.

Sur un cahier, l’ancien chef d’état-major des armées prend soigneusement note des revendications du patron du Rassemblement des forces démocratiques (RFD). Puis il cherche à briser les idées reçues sur les militaires au pouvoir, cite le général de Gaulle, tente d’instaurer un climat de confiance. Certes, Mohamed Ould Ghazouani a reçu les autres opposants avant lui, mais cette visite-là est hautement symbolique : Ould Daddah, qui avait toujours refusé de

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte