Diplomatie

Mali-France : la question sécuritaire au cœur de l’entretien entre IBK et Florence Parly

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Mis à jour le 14 novembre 2019 à 14h05
rence Parly, Ministre des Armées, et Ibrahim Boubacar Keïta, Président de la République du Mali, en août 2017.

rence Parly, Ministre des Armées, et Ibrahim Boubacar Keïta, Président de la République du Mali, en août 2017. © Ministère des Armées

Le 5 novembre, la ministre française des Armées et le président malien Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) ont évoqué les problèmes sécuritaires au Mali.

Le 1er novembre, à Indelimane, une attaque jihadiste a coûté la vie à 48 militaires maliens. Le 5, à Bamako, Florence Parly, la ministre française des Armées, s’est entretenue avec Ibrahim Boubacar Keïta (IBK).

Intégration des ex-rebelles du Nord

Elle lui a rappelé que la France était prête à accroître son soutien, mais qu’il fallait que les autorités maliennes règlent des défaillances organisationnelles au sein de leur chaîne de commandement. Elle a aussi pressé IBK d’intégrer dans l’armée les ex-rebelles du Nord, comme le prévoit l’accord de paix d’Alger.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3092_600x855 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte