Politique

Gabon : de Brice Laccruche Alihanga à Théophile Ogandaga, le changement d’ère

Montage JA

Montage JA ©

Le remplacement de Brice Laccruche Alihanga au poste de directeur de cabinet d’Ali Bongo Ondimba par le technocrate Théophile Ogandaga marque un changement d’ère.

Le 6 novembre, alors qu’enflait la rumeur de son départ de la direction du cabinet d’Ali Bongo Ondimba (ABO), Brice Laccruche Alihanga (BLA) assurait encore à qui voulait l’entendre qu’il était « toujours présent ». Depuis plusieurs semaines, le chef de l’État avait demandé à son fils, Noureddine Bongo, de surveiller un BLA aux prérogatives très étendues. ABO avait jugé son « dircab » trop abrupt en certaines occasions, notamment lors de la mise à l’écart de l’aide de camp Arsène Emvahou, nommé attaché militaire à Bruxelles. Il souhaitait donc fixer des limites et rééquilibrer les forces au sein de son entourage. S’il a laissé faire, le temps de sa convalescence, il reprend désormais la main.

Théophile Ogandaga, nouveau « dircab »

Le 15 octobre, il avait nommé un nouveau directeur de cabinet adjoint : Mohamed Ali Saliou, proche de Noureddine Bongo. Depuis quelques mois, ce dernier

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte