Politique

Cameroun : le Grand dialogue national en chiffres

Lors de la séance d'ouverture du dialogue national, le 30 septembre 2019 à Yaoundé.

Lors de la séance d'ouverture du dialogue national, le 30 septembre 2019 à Yaoundé. © DR / Grand Dialogue National Cameroun

Chambres d’hôtel, per diem, dépenses imprévues, visas… Les chiffres du Grand dialogue national, initié par le président Paul Biya, donnent le tournis.

À l’occasion du Grand dialogue national (30 septembre-4 octobre), qui a rassemblé 400 personnalités, le gouvernement camerounais avait réservé 400 chambres dans des hôtels 3 étoiles. Les participants recevaient un per diem variant de 300 000 à 400 000 F CFA (467 à 610 euros), selon qu’ils arrivaient ou non de l’étranger.

Budget de 5 millions de F CFA

Ce fut le cas de 40 dirigeants, venus en avion, en classe affaires. Les présidents des 8 commissions disposaient d’un budget de 5 millions de F CFA pour les dépenses imprévues (par exemple lorsque le traiteur, qui servait 700 repas par jour, avait fermé ses cuisines). Les organisateurs avaient également obtenu la gratuité des visas pendant deux semaines pour les invités d’origine camerounaise détenteurs d’un passeport étranger.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte