Économie

Congo : pourquoi la vente d’Africanews à Sipromad a été suspendue

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Mis à jour le 18 novembre 2019 à 13h52
Dans un salon, à Dakar. (Image d'illustration)

Dans un salon, à Dakar. (Image d'illustration) © Sylvain Cherkaoui pour Jeune Afrique

En juillet, Jeune Afrique Business+ révélait que le Groupe Sipromad, dirigé par le Malgache Ylias Akbaraly, rachetait la chaîne Africanews pour 20 millions de dollars. Alors que cette vente devait être officialisée à la fin de juillet, aucune annonce n’a été faite.

Et pour cause : dans un courrier adressé à Sipromad et à Africanews, les autorités congolaises ont réclamé la suspension de la vente, arguant qu’elles n’avaient pas été consultées.

Bien que le Congo ne soit pas actionnaire de la chaîne panafricaine, dont le siège social est situé à Pointe-Noire, il a fait valoir son droit de regard lié à ses contributions directes, qui s’exercent notamment par le biais d’exemptions douanières et d’un contrat de soutien publicitaire.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte