Justice

Sénégal : Dakar fait volte-face sur l’affaire Karim Wade

Karim Wade, fils de l'ancien président de la République Abdoulaye Wade, le 15 mars 2013.

Karim Wade, fils de l'ancien président de la République Abdoulaye Wade, le 15 mars 2013. © STR/AP/SIPA

Le « dossier Karim Wade » continue d’empoisonner les relations entre Dakar et le Comité des droits de l’homme de l’ONU.

En janvier, le Sénégal avait envisagé par écrit d’indemniser l’ex-ministre Karim Wade et de réviser son procès pour enrichissement illicite – une position que la délégation sénégalaise à Genève avait confirmée en octobre (JA no 3067).

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte