Vie des partis

En Israël, le Printemps des partis arabes

Ayman Odeh (debout) avec 
des députés arabes en grève 
de la faim pour protester contre la hausse des crimes envers leur communauté, le 4 novembre,
à Jérusalem.

Ayman Odeh (debout) avec des députés arabes en grève de la faim pour protester contre la hausse des crimes envers leur communauté, le 4 novembre, à Jérusalem. © ABIR SULTAN/EPA/MAXPPP

Malmenés par Netanyahou, les « Palestiniens de l’État hébreu » ont opté avec succès pour l’unité. Et tentent de concilier aspirations identitaires et volonté de participer à la gestion du pays. Analyse.

Au début d’octobre, des cortèges désordonnés ont sillonné de longues semaines durant les villages du Wadi Ara, bloquant par intermittence les axes routiers dans le nord d’Israël. Une foule nombreuse, stimulée par les appels à la grève des responsables du secteur arabe. Quand ils n’avaient pas de pancartes, les manifestants agitaient indistinctement drapeaux noirs et drapeaux palestiniens, tels des symboles du deuil et de l’abandon. L’expression d’une colère impuissante face à une criminalité endémique, aggravée, selon eux, par l’inaction des autorités israéliennes.

Depuis janvier, plus de 75 personnes ont trouvé la mort dans des règlements de compte, et près de 1 400 en vingt ans. « Nous n’oublions pas notre agenda national et restons solidaires de nos frères de Gaza et de Cisjordanie. Seulement, notre communauté souffre, et il est temps de nous concentrer sur d’autres problématiques », affirme Iman Khatif Yassin, première femme candidate de Ra’am, parti proche de la mouvance islamiste. « J’exhorte la population juive à se joindre à notre lutte contre les armes illégales », renchérit Ayman Odeh, 44 ans, chef du parti Hadash, d’obédience communiste.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte