Immigration

[Tribune] L’immigré, cet éternel bouc-émissaire de l’arène politique française

Par

Samia Maktouf est avocate, inscrite aux barreaux de Paris et de Tunis, et conseil près la Cour pénale internationale.

Des migrants marchent le long d'un grillage qu'ils viennent de franchir dans l'espoir d'emprunter le tunnel sous la Manche entre la France et le Royaume-Uni.

Des migrants marchent le long d'un grillage qu'ils viennent de franchir dans l'espoir d'emprunter le tunnel sous la Manche entre la France et le Royaume-Uni. © Emilio Morenatti/AP/SIPA

Il fallait bien que cela arrive. Avec l’annonce par le gouvernement français de vingt mesures restrictives touchant les migrants et les demandeurs d’asile – qui remettent à l’ordre du jour l’idée de quotas d’immigration professionnelle et le durcissement des conditions d’accès aux soins médicaux pour les personnes sans titre de séjour –, voilà que l’immigration revient sur le devant de la scène.

L’immigré est replacé au cœur de l’arène politique, au grand bonheur de certains médias amplificateurs et au grand dam des personnes issues de l’immigration et des demandeurs d’asile. Ils se retrouvent ainsi au cœur d’un tourbillon médiatico-politique alimentant ce malaise indicible qu’éprouve celui qui se sent regardé, scruté, parfois suspecté de profiter indûment de droits.

Fraternité et cohésion nationale

Le débat est légitime. Le droit des étrangers fait partie des législations qui fondent l’ordre juridique d’un pays. Il doit être discuté régulièrement, évoluer et s’adapter aux politiques publiques que l’État souverain souhaite mettre en œuvre. Mais il doit s’inscrire dans une éthique et un respect des droits fondamentaux. Il ne peut s’affranchir des valeurs de fraternité et de cohésion nationale, au cœur de l’esprit républicain. Sans l’hospitalité, une loi sur l’immigration n’en est pas une.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte