Dossier

Cet article est issu du dossier «Santé : que valent vraiment les hôpitaux africains ?»

Voir tout le sommaire
Santé

Congo – Sylvain Villiard : « Brazzaville doit redevenir une destination médicale »

Sylvain Villard, directeur du CHU de Brazzaville, le 17 octobre 2019.

Sylvain Villard, directeur du CHU de Brazzaville, le 17 octobre 2019. © Baudouin Mouanda pour JA

Après avoir dirigé celui de Montréal, il est le nouveau patron du centre hospitalier universitaire de la capitale congolaise. Sa mission : en redorer le blason.

Jeune Afrique : Dans quel état avez-vous trouvé le CHU de Brazzaville (CHU-B) ?

Sylvain Villiard : Quand je suis arrivé à sa tête, le centre hospitalier était dans une situation difficile. Les investissements dans les bâtiments et dans les plateaux techniques n’ont pas été réalisés. Il manque des médicaments, mais aussi du matériel comme du réactif ou des films. Mais le personnel, lui, est très qualifié.

Notre objectif est de redorer le blason du CHU Brazzaville. Nous voulons en faire un centre de niveau international

Quelles sont vos missions ?

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte