Actualités

Jeunes diplômés au Maroc : les étudiants rêvent d’étranger ou de Tanger

Par  | 

JA est allé à la rencontre des étudiants marocains des grandes écoles, pour recueillir leurs attentes sur leurs futurs employeurs.

Il y a une grande envie d’expatriation dans les écoles d’ingénieurs marocaines. « Je vise des groupes internationaux comme Capgemini ou Atos, qui offrent la possibilité d’aller en France. Le mieux, c’est d’être pris pour un stage et de montrer qu’on est bon », espère Amine, étudiant en dernière année à l’École nationale supérieure d’informatique et d’analyse des systèmes (Ensias).

Ce développeur informatique se voit déjà à la tête d’une start-up parisienne. Chaque année, ils sont environ 600 ingénieurs à quitter le royaume à destination de l’Europe et de l’Amérique du Nord, selon les statistiques du gouvernement.

Aller sous d’autres cieux est une idée plus fréquente chez les élèves d’écoles ingénieurs que de commerce. Ces derniers, qu’ils étudient à l’Institut supérieur de commerce et d’administration des entreprises (ISCAE, public) ou dans l’une des onze écoles nationales de commerce et de gestion (ENCG), ont une préférence pour les grands groupes marocains et les cabinets internationaux d’audit implantés dans le royaume chérifien. « Je souhaite rejoindre une multinationale comme Procter & Gamble ou un cabinet international d’audit et de conseil du calibre de Mazars ou Deloitte. C’est dans ce genre de structures que j’apprendrai le plus vite », estime Hiba, en dernière année à l’ENCG Kenitra.

Les banques semblent avoir perdu de leur pouvoir d’attraction, au détriment des filières industrielles marocaines

« Les groupes internationaux investissent massivement dans les nouvelles technologies ; intégrer l’un d’entre eux me permettra de rester à jour », analyse, quant à lui, Mouad, étudiant en génie industriel à l’École Mohammadia d’ingénieurs (EMI). Il estime aussi que les défis à relever y seront plus intéressants, citant des firmes comme L’Oréal, McKinsey, ou encore le géant marocain des phosphates, OCP.

Les banques semblent avoir perdu de leur pouvoir d’attraction, au détriment des filières industrielles marocaines telles que l’automobile, avec l’implantation de Renault et Peugeot, ou encore l’aéronautique, grâce à des groupes comme Safran. Enfin, la ville de Tanger intéresse les étudiants de tous bords du fait de son développement industriel et logistique, mais aussi grâce à sa qualité de vie, jugée supérieure à celle de Casablanca ou de Rabat.

Recevez les meilleures opportunités

Les opportunités du moment

Maroc

| Energie-Environnement
La société LEI Maroc, spécialisée dans la commercialisation d'équipements industriels dans les secteurs de l'Énergie et de l'Eau, dont le siège est basé à Casablanca recherche un Responsable de Développement Zone Afrique. Le candidat doit avoir:
  •  une formation ingénieur en procédés industriels
  •  6 ans minimum d'expérience
  • un bon niveau en Français et en Anglais.
Des déplacements fréquents sur le continent africain sont à prévoir. Si cette offre vous intéresse, merci de bien vouloir envoyer cv + lettre de motivation à:  k.bennani@leimaroc.com; copie à h.nadia@leimaroc.com
2020-06-29 12:36:13
full-time
Bénin

| Institutions-ONG
OHADA

L’OHADA recrute !

L’Organisation pour l’Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires (OHADA) est une organisation panafricaine d’intégration juridique. Elle oeuvre pour garantir la sécurité juridique et judiciaire des investisseurs et des entreprises dans ses dix-sept (17) États membres suivants : Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Centrafrique, Comores, Congo, Côte d’Ivoire, Gabon, Guinée, Guinée Bissau, Guinée Équatoriale, Mali, Niger, République Démocratique du Congo, Sénégal, Tchad et Togo. Pour les besoins du fonctionnement de ses Institutions, l’OHADA recherche l’appui d’un Consultant / Cabinet pour l’assister dans le processus de recrutement de candidats (femmes ou hommes) hautement qualifiés pour les postes suivants : C. École Régionale Supérieure de la Magistrature Poste basé à Porto-Novo (Bénin) • un Directeur Général. Pour plus d’informations sur les conditions de soumission de leurs manifestions d’intérêt, les Consultants / Cabinets désireux de participer à cet appel d’offres peuvent consulter les termes de référence de l’annonce sur http://www.ohada.org ou http://www.ohada.com. OHADA
2020-06-25 09:46:23
full-time
Côte d'Ivoire

| Institutions-ONG
OHADA

L’OHADA recrute !

L’Organisation pour l’Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires (OHADA) est une organisation panafricaine d’intégration juridique. Elle oeuvre pour garantir la sécurité juridique et judiciaire des investisseurs et des entreprises dans ses dix-sept (17) États membres suivants : Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Centrafrique, Comores, Congo, Côte d’Ivoire, Gabon, Guinée, Guinée Bissau, Guinée Équatoriale, Mali, Niger, République Démocratique du Congo, Sénégal, Tchad et Togo. Pour les besoins du fonctionnement de ses Institutions, l’OHADA recherche l’appui d’un Consultant / Cabinet pour l’assister dans le processus de recrutement de candidats (femmes ou hommes) hautement qualifiés pour les postes suivants : B. Cour Commune de Justice et d’Arbitrage Postes basés à Abidjan (Côte d’Ivoire) • un Chef de Service du Système d’Information. Pour plus d’informations sur les conditions de soumission de leurs manifestions d’intérêt, les Consultants / Cabinets désireux de participer à cet appel d’offres peuvent consulter les termes de référence de l’annonce sur http://www.ohada.org ou http://www.ohada.com. OHADA
2020-06-25 09:44:27
full-time
Fermer

Je me connecte