Économie
Devant le prestigieux Institut national polytechnique Félix-Houphouët-Boigny, à Yamoussoukro, en Côte d’Ivoire.

Cet article est issu du dossier

Que veulent les jeunes diplômés ?

Voir tout le sommaire
Actualités

Jeunes diplômés au Gabon : dans la même entreprise sur le long terme

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 6 novembre 2019 à 15:55

Scènes de vie étudiante à l’Institut supérieur d’ingénierie à Libreville, Gabon. © Tiphaine Saint-Criq/Jeune Afrique/2012.

JA est allé à la rencontre des étudiants gabonais des grandes écoles, pour recueillir leurs attentes sur leurs futurs employeurs.

La plupart des étudiants interrogés souhaitent intégrer des grands groupes privés. Ils recherchent une entreprise dans laquelle travailler à long terme, qui leur offre des horaires fixes et des possibilités d’évolution. Pour Alison, en licence professionnelle comptabilité-contrôle-audit à BBS, « l’idéal serait d’être embauchée par la banque BGFI, les cabinets d’audit Deloitte ou PwC, ou même des institutions comme l’ONU ».

Heric, en licence banque à BBS, cherche aussi à être « cadré » dans sa future entreprise. Malgré la perspective de bons diplômes, la crainte de ne pas trouver un emploi reste partagée dans les rangs des dernières années de l’USTM et de BBS. Des anciens élèves, tels que Wylliam, diplômé il y a deux ans d’un master en biologie cellulaire et physiologique à l’USTM, n’ont trouvé que des stages. « Le marché de l’emploi est assez rude », s’inquiète Alison, même si d’autres se montrent plus confiants, du fait de leur spécialisation dans la banque ou l’ingénierie, où il existe des besoins qui demeurent importants au Gabon.