Actualités

Les grands groupes misent sur les jeunes africains à haut potentiel

Par  | 

Importés par les multinationales pour préparer leurs futurs dirigeants, les plans de formation et de mentorat séduisent désormais les compagnies africaines.

Le processus de recrutement aura duré deux mois. Mais l’Ivoirienne Kelly Attia, titulaire d’un master à l’École supérieure de commerce d’Abidjan (Esca), ne regrette pas d’avoir postulé en 2015 à la première édition en Afrique de l’Ouest du Management Trainee Program du géant suisse de l’agroalimentaire Nestlé. In fine, cinq candidats ont été retenus, sur mille dossiers déposés en Côte d’Ivoire. Les 18 autres trainees sélectionnés sont, eux, originaires du Ghana et du Nigeria.

Très sélectif, le programme a pour objectif de renforcer pendant deux ans les compétences commerciales et marketing de ces talents à haut potentiel, susceptibles d’occuper des postes de cadres dirigeants. « Cette expérience m’a permis de maîtriser la gestion d’une équipe et de comprendre l’organisation du système de vente d’une multinationale », assure Kelly. À l’issue de cette formation, elle a ainsi été propulsée au siège régional de Nestlé, basé à Accra, où elle travaille depuis deux ans au département marketing.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Recevez les meilleures opportunités

Fermer

Je me connecte