Banque

Classement 2019 des plus grandes banques d’Afrique du Nord, sous le signe de la croissance stable

Le siège d'Attijariwafa Bank à Casablanca, le 7 septembre 2011 (image d'illustration).

Le siège d'Attijariwafa Bank à Casablanca, le 7 septembre 2011 (image d'illustration). © Hassan OUAZZANI Pour Jeune Afrique

En Afrique du Nord, le total des actifs et le produit net bancaire des 50 plus grandes banques affichent une performance positive sur l’exercice 2018.

À contre-courant de la baisse annuelle de 7,9 % de la valeur des actifs continentaux du secteur, l’indicateur agrégé en Afrique du Nord s’améliore de 4,2 % pour atteindre 546,4 milliards de dollars. La région représente désormais plus du tiers du total de bilan du top 200. Le PNB, lui, gagne près de 1 %.

Les 200 premières banques africaines

L’Égypte compte 22 banques dans le Top 200, devant l’Algérie, le Maroc et la Tunisie avec neuf établissements de crédit chacun. Une seule et unique banque de Libye (l’instabilité politique sape l’activité économique) figure dans le classement.

Et aucune institution financière mauritanienne n’arrive à atteindre une taille suffisante pour faire partie des 50 plus grands établissements de la région.

Le dinar tunisien a perdu 17,1 % de sa valeur en 2018

Abu Dhabi Islamic Bank-Egypt grappille le plus grand nombre de places, montant du 48e au 40e rang régional. Quatre banques égyptiennes gagnent sept marches : National Bank of Kuwait-Egypt (26e), Bank Audi Egypt (27e), Al Baraka Bank Egypt (31e) et Export Development Bank of Egypt (42e).

Déclin tunisien

C’est en Tunisie, où le dinar a perdu 17,1 % de sa valeur en 2018, que les institutions financières ont le plus souffert. Les établissements qui enregistrent le plus grand déclin de leurs actifs dans le classement régional sont en effet six banques du pays. Attijari Bank Tunisie (38e) et Arab Tunisian Bank (46e) reculent de six rangs, et Amen Bank (36e) accuse une baisse de cinq rangs.

Alors que les dix plus grands acteurs de la région arrivent à maintenir leur rang, le marocain Banque centrale populaire (4e) pourrait bien progresser dans le prochain classement, après avoir indiqué, à la fin de septembre 2018, qu’il était en négociation exclusive avec le français BPCE pour l’acquisition de quatre filiales du groupe bancaire, y compris une en Tunisie.

Les 50 premières banques d'Afrique du Nord

Les 50 premières banques d'Afrique du Nord © JA


546,4 milliards de dollars

C’est le total de bilan des 50 premières banques d’Afrique du Nord (+4,2 % en un an)

Quelques autres chiffres :

  • Avec près de 189 milliards de dollars d’actifs, les trois plus grandes banques captent 34 % du montant agrégé
  • Avec des profits de 1,67 milliard de dirhams (plus de 150 millions de dollars) en 2018, les filiales africaines d’Attijariwafa Bank ont contribué à hauteur de 29 % au résultat net consolidé du groupe.
  • Qatar National Bank Al Ahli a indiqué en 2018 vouloir augmenter son flottant en Bourse de 2,1%, réduisant son pourcentage de contrôle à 95 %, afin de se conformer aux obligations de cotation en Égypte.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte