Banque

La banque panafricaine Afreximbank déploie ses ambitions en Afrique du Nord

Vue du siège d'Afreximbank au Caire.

Vue du siège d'Afreximbank au Caire. © DR

La banque panafricaine d’import-export multiplie les dotations et les négociations dans la région, de l’Algérie à la Libye en passant par la Tunisie.

Avec l’ouverture d’un nouveau bureau régional à Tunis, l’African Export-Import Bank (Afreximbank) affiche son ambition d’augmenter ses engagements en Afrique du Nord pour contribuer au développement des échanges économiques de la région avec le reste du continent. L’élargissement en cours de l’actionnariat devrait également permettre d’étendre les activités de la banque à ces pays.

C’est une petite révolution pour l’établissement bancaire. Car, bien que basée au Caire et ayant fréquemment investi en Égypte et au Soudan depuis sa fondation, en 1993, l’institution financière multilatérale a surtout porté son attention sur d’autres marchés du continent.

La banque, dont l’actionnariat est composé d’investisseurs privés autant que de gouvernements africains, perçoit désormais l’importance d’appuyer les flux commerciaux entre l’Afrique du Nord dans sa totalité et l’Afrique subsaharienne.

Les 200 premières banques africaines

Hausse des engagements

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte