Société

Gabon-France : BGFIBank marque un point face à e-Doley

Nouveau rebondissement dans le bras de fer judiciaire qui oppose la BGFIBank Gabon à la société e-Doley Finance. Mais si la banque a remporté cette manche, les avocats de la société du Gabonais Ernest Akendengue Tewelyo ne s’avouent pas vaincus.

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 23 octobre 2019 à 17:27

Agence centrale de la BGFI Bank à Libreville (Gabon) (image d’illustration). © Xavier Bourgois pour JA

Le 15 octobre, le tribunal de commerce de Paris s’est déclaré incompétent dans l’affaire qui oppose la société e-Doley Finance, du Gabonais Ernest Akendengue Tewelyo, à BGFIBank Gabon, que défend Me Martine Cholay.

7 millions d’euros de préjudice présumé

La première reproche à la seconde d’avoir exploité sans autorisation sa technologie brevetée pour mettre au point, à la fin de 2015, une solution de paiement et de transfert par mobile. Elle réclame plus de 7 millions d’euros au titre des préjudices.

Le juge Bertrand Pelpel a estimé que, e-Doley ayant « échoué à démontrer que la France [était] le lieu du fait dommageable », le dossier devait être plaidé au Gabon.

Une décision que e-Doley, défendue par Me Éric Moutet, conteste désormais devant la cour d’appel de Paris, arguant notamment que la solution mobile de BGFIBank est fonctionnelle sur le sol français.