Automobile

Rwanda : Volkswagen tire une expérience mitigée de l’autopartage à Kigali

Start der Volkswagen Mobility Solutions Rwanda am 27.06.2017 in Kigali, Ruanda. Foto: Friso Gentsch/Volkswagen

Start der Volkswagen Mobility Solutions Rwanda am 27.06.2017 in Kigali, Ruanda. Foto: Friso Gentsch/Volkswagen © Friso Gentsch/Volkswagen

L’expérimentation de l’autopartage (des véhicules à réserver par application mobile) par Volkswagen au Rwanda laisse un bilan en demi teinte.

Un an après son lancement à Kigali par Paul Kagame et Thomas Schaeffer, DG Afrique du Sud et Afrique subsaharienne du constructeur allemand, le service d’autopartage de Volkswagen revendique 23 000 utilisateurs dont seulement 2 200 actifs.
Un bilan mitigé pour cette solution baptisée « Move » qui devait stimuler la production de l’usine de montage rwandaise inaugurée à l’été 2018 et dont la capacité de production peut être portée à 5 000 véhicules par an.

En quête d’un modèle d’affaires innovant pour le continent, la firme de Wolfsburg ne se décourage pas pour autant. Le mois dernier, elle a annoncé vouloir tester Move en Éthiopie, un marché de 100 000 utilisateurs potentiels.

Le test sera également fait au Ghana, où Volkswagen doit inaugurer en novembre une nouvelle usine de montage.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte