Politique

Burundi : reconverti dans les affaires, l’ancien président Domitien Ndayizeye s’inquiète pour son pays

Domitien Ndayizeye, ancien président de la République du Burundi de 2003 à 2005.

Domitien Ndayizeye, ancien président de la République du Burundi de 2003 à 2005. © DR

Au Burundi, depuis que la nouvelle Constitution a été promulguée, en juin 2018, les anciens présidents ne sont plus membres de droit du Sénat. Domitien Ndayizeye, 66 ans, ingénieur de formation, s’est donc reconverti dans les affaires.

Malgré plusieurs passages en prison et bien qu’il ait fait, en 2017, l’objet de menaces de mort de la part des Imbonerakure (la ligue des jeunes du parti au pouvoir), il continue à participer à la vie politique de son pays.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte