Politique

Côte d’Ivoire : Pascal Affi N’Guessan, l’affranchi

Pascal Affi N'Guessan, chez lui, le 13 septembre 2019.

Pascal Affi N'Guessan, chez lui, le 13 septembre 2019. © Issam Zelji pour JA

L’ex-Premier ministre fait cavalier seul depuis 2015. Brouillé avec Laurent Gbagbo, il estime être le mieux placé au FPI pour conquérir la présidence l’an prochain.

Pascal Affi N’Guessan a quelque chose de Sisyphe. Aimanté par les sommets, il passe son temps à gravir les montagnes. Mais, à chaque fois, il dégringole, puni d’avoir osé défier les dieux.

Le dieu, en l’occurrence, s’appelle Laurent Gbagbo, et, toute proportion gardée, il y a bien un rien de toute-puissance dans la figure de l’ancien chef de l’État ivoirien. « Il cherche à me détruire alors même que j’en suis là grâce à lui. Aujourd’hui, si je suis prêt à être chef d’État, c’est bien parce qu’il m’a formé », affirme celui qui ne cache pas ses ambitions pour 2020. Le ton est calme, le propos raisonné, comme toujours.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte