Politique

Mali : réconciliation en vue entre Ibrahim Boubacar Keïta et Alpha Oumar Konaré

Alpha Oumar Konaré (à g.) et Ibrahim Boubacar Keïta, à l’UA, à Addis-Abeba, en février. © UA

Le président malien a reçu l'ancien chef de l'État Alpha Oumar Konaré (AOK), mi-septembre, afin de convaincre l'opposition de participer au dialogue politique inclusif.

Ils étaient en froid depuis qu’en février 2000 le président Alpha Oumar Konaré (AOK) avait congédié Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), alors Premier ministre… Dans la nuit du 12 au 13 septembre, IBK a longuement reçu AOK en tête à tête à la villa Nelson-Mandela, sur la colline du palais de Koulouba. La rencontre avait été préparée par plusieurs facilitateurs, dont les présidents Denis Sassou Nguesso et Mahamadou Issoufou.

Mise en place du dialogue politique

Au début de septembre, Ibrahim Boubacar Keïta avait rompu la glace en écrivant à Alpha Oumar Konaré, qui lui avait immédiatement répondu.

[lire-aussi postid= »834204″ title_long= »Mali%20%3A%20%C2%AB%20La%20CMA%20quitte%20le%20dialogue%20car%20IBK%20ouvre%20la%20porte%20%C3%A0%20ceux%20qui%20rejettent%20l%E2%80%99accord%20de%20paix%20%C2%BB »

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte