Politique

Togo : Salifou Tikpi Atchadam, l’opposant invisible à Faure Gnassingbé, ne se trouve pas en Guinée

Tikpi Atchadam au début du mois d’août, à Lomé.

Tikpi Atchadam au début du mois d’août, à Lomé. © Baudoin Mouanda pour JA

Le leader du Parti national panafricain, en exil depuis 2017, ne se trouve pas en Guinée, comme cela a été dit.

Où se cache Salifou Tikpi Atchadam ? Si le leader du Parti national panafricain vient de réapparaître sur les réseaux sociaux au travers d’un enregistrement audio dans lequel il appelle ses militants à « forcer » Faure Essozimna Gnassingbé à « renoncer à son projet » de se représenter à la présidentielle (qui, selon nos informations, devrait avoir lieu au début de mars 2020), il n’a pas été vu depuis plus de deux ans.

Exilé au Ghana

Accusé de « trouble à l’ordre public » et d’« incitation à la haine » pour le rôle qu’il a joué dans les manifestations de 2017, l’opposant radical, âgé de 52 ans, vit dans la clandestinité au Ghana (et non en Guinée, comme cela a été dit).

Aux autorités togolaises les Ghanéens affirment tout ignorer de son lieu de réclusion, d’autant qu’il change très souvent de point de chute. Une assertion qui laisse sceptique à Lomé.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte