Politique

Côte d’Ivoire : les grands travaux de Pierre Fakhoury

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Travaux de construction du pont Henri Konan Bédié, le 23 mai 2013 à Abidjan, la capitale économique de la Côte d'Ivoire.

Travaux de construction du pont Henri Konan Bédié, le 23 mai 2013 à Abidjan, la capitale économique de la Côte d'Ivoire. © Olivier pour Jeune Afrique

L’architecte libano-ivoirien Pierre Fakhoury s’est vu confier plusieurs chantiers d’envergure à travers le pays.

L’église Sainte-Anne de Pépressou, qui jouxtera le caveau d’Henri Konan Bédié, sera achevée en avril 2020, soit un an avant la date prévue. Depuis la brouille qui oppose Alassane Ouattara à son aîné, la présidence ne finance plus ces travaux. Mais PFO, l’entreprise de Pierre Fakhoury, poursuit cette construction malgré tout.

L’architecte s’est par ailleurs vu attribuer des marchés d’une importance symbolique, qui doivent être livrés avant la présidentielle de 2020. À Abidjan, où il a achevé la réhabilitation des tours administratives A et B, il a entrepris celle du Palais des hôtes ainsi que les travaux d’extension de la présidence. À Yamoussoukro, il s’attelle à la réfection des axes principaux.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte