Politique

[Infographie] Maroc : DGSN contre Facebook

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 12 novembre 2019 à 15:22

Arrestation d’un homme près de Casablanca par la police marocaine, en juin 2014 (image d’illustration). © Abdeljalil Bounhar/AP/SIPA

Face à la multiplication des vidéos de bagarres et d’agressions – souvent à l’arme blanche – sur les réseaux sociaux, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) veut tordre le cou à l’idée d’une insécurité en hausse.

Mohamed Dkhissi, directeur de la police judiciaire, a vanté devant la presse les résultats du déploiement d’une nouvelle brigade anti-gang (BAG) qui se concentre sur les agressions, les vols à l’arraché et les altercations, ces maux typiquement urbains mis en avant sur internet.

Augmenter les effectifs

« Il est prévu d’augmenter les effectifs de cette police de proximité pour quadriller les zones à problèmes », a annoncé Dkhissi, sans préciser de combien d’hommes bénéficiait la brigade aujourd’hui, ni de combien de recrutements il était question.

Parmi les réussites de cette BAG ? En un an, les vols à main armée ont baissé de 17 % dans les villes du royaume.

DGSN