Politique

Sénégal : Mimi Touré, l’électron libre de la mouvance présidentielle

Aminata "Mimi" Touré, la présidente du Conseil Economique Social et Environnemental (CESE) dans son bureau à Dakar le 17 septembre 2019. © © Sylvain Cherkaoui pour JA.

L’ex-ministre de la Justice et ancienne chef du gouvernement ne craint d’afficher ni ses convictions ni ses ambitions. Aujourd’hui à la tête du Conseil économique, social et environnemental, elle est le troisième personnage de l’État. Portrait d’une forte tête.

Il faut désormais emprunter un tapis rouge et longer les colonnes blanches du Conseil économique, social et environnemental (Cese) pour rejoindre son bureau. Un cadre léché et un protocole digne de son statut de troisième personnalité de l’État, mais Aminata Touré ne semble pas impressionnée outre mesure par cette charge symbolique. Passée par le ministère de la Justice et la primature durant le premier mandat de Macky Sall, elle a été nommée à la tête du Cese après la réélection de ce dernier dès le premier tour, en février.

Une promotion en guise de remerciement pour cette femme d’expérience à qui le président sortant avait confié la direction de sa campagne. Fidèle à sa réputation, elle s’y est illustrée par son engagement et sa capacité à monter au front. « Battante », « femme de conviction », dans la bouche des cadres de la majorité Benno Bokk Yakaar, ce sont souvent les mêmes qualificatifs qui reviennent.

Un tremplin vers la présidence ?

Aminata "Mimi" Touré ex premier ministre et actuelle présidente du Conseil Economique Social et Environnemental (CESE) dans son bureau à Dakar le 17 septembre 2019. © © Sylvain Cherkaoui pour JA.

À 56 ans, toujours élégante dans ses boubous bien taillés, elle a hérité d’une place de choix au cœur de l’administration. Elle y traite de nombreux aspects de la vie quotidienne de ses compatriotes (emploi, formation, politique sociale, environnement, etc.) et reçoit des interlocuteurs de tous horizons. Autrement dit, elle occupe une fonction transversale, qui lui permet de rester sur le devant de la scène.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

(sans engagement, résiliez à tout moment)

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte