Politique

Burkina : Gilbert Noël Ouédraogo, ancien ministre de Blaise Compaoré et candidat à la présidentielle de 2020

Réservé aux abonnés | | Par
Gilbert Noël Ouédraogo.

Gilbert Noël Ouédraogo. © YouTube/WSISProcess

L’ancien ministre burkinabè , exclu lors de la dernière présidentielle pour avoir soutenu le projet de modification constitutionnelle de Blaise Compaoré, compte bien cette fois déposer sa candidature pour 2020.

Cette fois, il veut y croire. Au début d’avril, l’ancien ministre burkinabè de la Solidarité nationale puis des Transports, 50 ans, a été investi candidat de l’Alliance pour la démocratie et la fédération-Rassemblement démocratique africain (ADF-RDA) à la présidentielle de 2020.

En 2015, lorsqu’il avait tenté pour la première fois de briguer la magistrature suprême, le Conseil constitutionnel avait invalidé sa candidature ainsi que celle de tous les politiciens qui avaient soutenu le projet de modification constitutionnelle de Blaise Compaoré.

Revitaliser le parti

Depuis, le parti tente de se reconstruire et de se refaire une réputation. En mars 2015, quelques mois après l’insurrection populaire, Gilbert Noël Ouédraogo avait fait une tournée dans le pays afin de présenter ses excuses aux victimes des violences ainsi qu’aux autorités coutumières et religieuses.

Troisième force politique du pays (avec 18 députés aux législatives de 2012), l’ADF-RDA a perdu beaucoup de terrain et ne compte plus que trois élus, qui siègent aux côtés de l’opposition. Ouédraogo, qui tente de revitaliser le parti et de reconquérir des militants, est allé à leur rencontre, en juillet et en août.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte