Diplomatie

Assemblée générale de l’ONU : l’Afrique en tête d’affiche

Le drapeau des Nations unies flotte au Maroc, en 2016.

Le drapeau des Nations unies flotte au Maroc, en 2016. © Mosa'ab Elshamy/AP/Sipa

Félix Tshisekedi mais aussi Mahamadou Issoufou, Roch Marc Christian Kaboré ou encore Ibrahim Boubacar Keïta seront présents à l’occasion de la 74e session de l’Assemblée générale de l’ONU.

Félix Tshisekedi devait arriver à New York, le 21 septembre, pour une visite de neuf jours, à l’occasion de l’Assemblée générale de l’ONU, que présidera le diplomate nigérian Tijjani Muhammad-Bande.

Le 23, le président congolais s’exprimera, au nom de l’Afrique centrale, dans le cadre d’une table ronde sur la protection des forêts et l’adaptation au changement climatique. Il prononcera ensuite un discours à la tribune de l’Assemblée, avant de rencontrer plusieurs dirigeants, dont Donald Trump (lors d’un dîner), le Japonais Abe Shinzo, l’Allemande Angela Merkel et le Colombien Iván Duque.

Avant cette visite, Tshisekedi avait passé une semaine en Belgique, où il avait rencontré Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne.

Le 12 septembre, il s’était entretenu à Kinshasa avec Ida Sawyer, la directrice adjointe de la division Afrique à Human Rights Watch, qui a insisté sur l’importance du maintien des sanctions de l’UE à l’encontre des proches de Joseph Kabila.

Les autres chefs d’État attendus

Tshisekedi ne sera pas le seul à l’honneur à l’ONU : Mahamadou Issoufou, Roch Marc Christian Kaboré et Ibrahim Boubacar Keïta sont également attendus. Le Burkinabè et le Malien coprésideront une réunion sur le Sahel le 25 septembre. Le 26, une autre rencontre sera consacrée au Burkina. Ces deux événements seront suivis par Jean-Yves Le Drian.

Emmanuel Macron, qui se concentrera sur les questions liées au climat, a prévu de s’entretenir avec Mohamed Ould Ghazouani, qui fera son premier déplacement hors d’Afrique à cette occasion. Le Mauritanien croisera aussi Macky Sall, Alpha Condé et Paul Kagame.

Paul Biya pourra-t-il se rendre à New York ?

Seront en revanche absents Alassane Ouattara (que représentera Daniel Kablan Duncan, son vice-président), Ali Bongo Ondimba (que remplacera Alain-Claude Bilie-By-Nze, son ministre des Affaires étrangères), Denis Sassou Nguesso (que suppléera Clément Mouamba, le Premier ministre), et Mohammed VI (que représentera Nasser Bourita, le ministre des Affaires étrangères). Une incertitude demeurait, concernant Paul Biya : s’il avait bien prévu de se rendre à New York, l’activisme de la diaspora camerounaise transformait son déplacement en casse-tête.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte