Politique

Madagascar bientôt contrôlée sur les mesures prises pour lutter contre la corruption

Le Conseil consultatif de l’Union africaine sur la corruption (CCUAC) contrôlera en novembre les mesures que Madagascar a prises en matière de lutte anticorruption.

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 24 septembre 2019 à 11:40

Une vue d’Antananarivo, à Madagascar (photo d’illustration). © Wikimedia Commons/Alex Dunkel/Visionholder

En novembre, le Conseil consultatif de l’Union africaine sur la corruption (CCUAC) passera au crible les mesures qu’a prises Antananarivo dans ce domaine.
La décision a été arrêtée lors de la dernière réunion du Conseil à Arusha (Tanzanie), à la mi-septembre, sur proposition de Jean-Louis Andriamifidy, ancien directeur général du Bureau indépendant anticorruption de Madagascar et membre du CCUAC depuis avril. Le 19 septembre, Andriamifidy participait à Strasbourg (France) à une réunion entre cette instance et le secrétariat exécutif du Groupe d’États contre la corruption (Greco), émanation du Conseil de l’Europe.