Dossier

Cet article est issu du dossier «Russie-Afrique : les secrets d'une reconquête»

Voir tout le sommaire
Diplomatie

Russie-Afrique : l’énigmatique Konstantin Malofeev

Vladimir Poutine s'adresse à des journalistes à Moscou, le 18 mars 2018 (photo d'illustration).

Vladimir Poutine s'adresse à des journalistes à Moscou, le 18 mars 2018 (photo d'illustration). © Alexander Zemlianichenko/AP/SIPA

L’Agence internationale de développement souverain, dirigée par le milliardaire russe Konstantin Malofeev, annoncera lors du sommet Russie-Afrique de Sotchi sa première opération de placement de la dette souveraine d’un État africain auprès d’investisseurs.

Parmi les partenaires du sommet Russie-Afrique de Sotchi (24 octobre) figure la toute nouvelle Agence internationale de développement souverain, sise à Moscou, qui annoncera à cette occasion sa première opération de placement de la dette souveraine d’un État africain auprès d’investisseurs (500 millions de dollars). Konstantin Malofeev, son dirigeant, dit vouloir aider le continent « à sortir de sa dépendance vis-à-vis de l’Occident ».

Milliardaire proche de Vladimir Poutine

Le 9 avril, ce milliardaire proche de Vladimir Poutine avait évoqué avec Mahamadou Issoufou, à Niamey, le financement de projets (énergie, routes). À la tête du groupe de médias Tsargrad, Malofeev travaille à la renaissance de la grande Russie orthodoxe via sa fondation caritative Saint-Basile-le-Grand et le mouvement monarchiste Aigle à deux têtes.

Il a aussi joué les émissaires du Kremlin auprès de partis d’extrême droite européens. L’accusant d’être l’un des artisans de l’annexion de la Crimée, l’UE l’a placé, en 2014, sur sa liste des personnalités soumises à des sanctions.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte