Politique

Guinée équatoriale : la garde rapprochée de Teodoro Obiang Nguema Mbasogo

Teodoro Obiang Nguema Mbasogo

Teodoro Obiang Nguema Mbasogo © Vincent Fournier/JA ;

Venu saluer la mémoire de Robert Mugabe, le 13 septembre à Harare, le chef de l’État équato-guinéen (77 ans) est l’un des derniers représentants d’une génération de dirigeants d’Afrique centrale au pouvoir depuis des décennies (quatre, pour lui). Il a bâti sa longévité politique sur la fidélité des uns et la proximité familiale des autres.

• Alejandro Evuna Owono Asangono

Inamovible ministre d’État « chargé des missions » à la présidence. Directeur de cabinet officieux d’Obiang, dont il est la plume et l’ami depuis des lustres. Auteur à ses heures, il a écrit, en 1994, un essai de près de 500 pages sur le processus démocratique dans son pays.

• Teodoro Obiang Nguema Mangue

Anadolu Agency

© Anadolu Agency

Son fils et son dauphin. Vice-président. Malgré sa condamnation dans l’affaire des « biens mal acquis » et avec le soutien de Constancia Mangue Nsue Okomo, sa mère, il a pris l’ascendant sur son demi-frère, Gabriel Mbega Obiang Lima, ministre des Mines et des Hydrocarbures.

• Nicolas Obama Nchama

Ministre d’État chargé de la Sécurité nationale. Redouté par les opposants, cet ancien délégué à la sécurité extérieure (services de renseignements) tient les forces de police. Il rassure surtout le président à propos de la situation intérieure du pays.

• Jéronimo Osa Osa Ecoro

Secrétaire général du Parti démocratique de Guinée équatoriale (PDGE, au pouvoir), il est chargé d’éviter les conflits entre les barons du mouvement. Ingénieur de formation. A été ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte